Approche systémique des phénomènes sociaux

Appliquée aux phénomènes sociaux, l’approche systémique va notamment nous permettre de développer une nouvelle compréhension de l’articulation qui s’opère entre la personne et le groupe, entre l’acteur et la société. Ainsi par exemple, plutôt que de chercher à comprendre la société comme une somme d’individus animés d’intentions et de visions individuelles purement autonomes, ou de considérer, de façon contraire, que l’individu subit passivement son environnement culturel et social ; l’approche systémique aura pour soucis de souligner l’interaction permanente entre la vision des individus qui les anime, et le fait que cette vision prend source dans une culture partagée, dont la forme n’est pas étrangère à l’individu et sa façon de concevoir le lien social.

Bien que l’individu et sa société d’appartenance soient animés par des forces de niveaux ou de natures différentes, vouloir expliquer l’un en faisant abstraction de l’autre, ou encore – ce qui revient au même – vouloir expliquer l’un selon l’autre et par l’autre sans considérer leur interaction, conduit forcément à des impasses desquelles la systémique et la réflexion dialectique permettent de sortir. La théorie mimétique de René Girard est une des clés contemporaines de cette approche, bien qu’elle ne soit pas la seule, loin s’en faut. Nous convoquerons également à la barre les travaux de Gregory Bateson, Basarab Nicolescu, Ilya Prigogine, Paul Meier, Jean-Pierre Meunier et tant d’autres.

C’est cette grille de lecture que j’essaie de mettre en œuvre dans l’essai « Mimésis, Intersubjectivité et relation sociale ». A mon sens, elle apporte un supplément d’âme et de hauteur à un examen analytique qui peut avoir les avantages de l’exhaustivité, mais qui s’avère inopérant et impuissant pour une compréhension d’ensemble des phénomènes sociaux.

L’approche systémique conduit doucement le domaine de la recherche à se rapprocher des philosophes et des mystiques, qui ont précieusement conservé ces schémas subtils et cette compréhension intime des phénomènes. Si la recherche scientifique parvenait à renouer ce lien, qui était historiquement le sien, avec l’humanitas des sages, la philia des philosophes et les grandes visions des mystiques, alors elle aurait de grandes chances de sortir par le haut du cadre conceptuel étriqué du rationalisme, dans lequel les gardiens de l’institution l’ont désormais trop longtemps cantonné.

universe_reeves_01

« Chaque individu est une perle de cristal, et chaque perle de cristal réfléchit non seulement la lumière de chaque autre cristal, mais aussi chaque autre reflet dans tout l’Univers. »

‒ Le Rig-Veda (hymnes de l’Inde antique)

Une réflexion au sujet de « Approche systémique des phénomènes sociaux »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s